Vous êtes ici

Croisière vers Saint Malo juin 2018

Portrait de Jacques Chauchat
  1. Jeudi 7 juin 2018        de Pornic à Piriac

8h45      RV sur le Ponton D pour les équipages partant :

                                      Bleiz Mor, Ar Boulig, Ancolie, Mora

Michel n’étant pas complètement remis de sa fracture, Yves et sa femme venant de se fracturer le bras, Marmouset déclare forfait, mais Michel est sur le Ponton.

Philippe se remet de son embolie, Mathy de la pose de son Pace-maker, Tiwi reste à quai

Quant à Jaïk, il doit avoir une IVT l’après midi, il décale donc le départ de l’Adour de 2 ou 3 jours. Mais nous sommes également sur le ponton pour dire au revoir aux navigateurs.

La Charlotte et Chipea doivent les rejoindre le soir.

Le temps est maussade, la météo incertaine, ils sont tous en tenue imperméable.

Le départ se fait vers 9h15.

Avec Michel, nous allons nous offrir un café sur le port pour bavarder sur cette étonnante croisière !

Navigation au moteur. Le vent est de retour aux Bayonelles pour les plus rapides et à la pointe du Croisic pour les plus lents qui sont ainsi récompensés !

Briefing ponton (merci à la Charlotte pour la table).

 

  1. Samedi 9 juin 2018    de Pornic à Sauzon (Belle Ile)

Réveil à 7h, Jaïk a des fourmis dans les jambes …

Les valises sont prêtes, les provisions à bord, la météo annonce des orages, mais tant pis, nous partons.

Gérard nous informe qu’avec Mora et la Charlotte, ils nous attendent à Sauzon. Formidable début pour nous.

Quant à Ar Boulig, Ancolie et Chipea fonçant vers le nord à Port Louis.

Nous commençons la journée mollement, brise Volvo, puis le vent se lève un peu et nous mettons le Gennakers. Petit à petit, nous arrivons à une vitesse de 6 nds, très sympa. Beau soleil dans l’ensemble, passages nuageux mais les orages seulement sur la côte.

Et en arrivant au niveau de la pointe de Belle Ile, La ligne remonte …. un bar d’une bonne taille (2.5 à 3 Kg) !

Amarrage à couple pour les  quatre bateaux de Sauzon grâce à l’extrême bienveillance de la « demoiselle du port ».

 

Arrivée fiérote, conciliabule et décision de le partager tous ensemble. Bleiz Mor nous invite à sa table à rallonge (pour 8, il faut bien çà), Mora et la Charlotte se partagent pommes de terre et fromage, l’Adour offre un beurre Nantais et des fruits.

Soirée festin, pensée émue pour les absents, mais en tous cas on en a bien profité.

Demain, direction Port Louis où nous devrions retrouver Ar Boulig.

Nuit très calme.

 

Dimanche 10 Juin 2018           de Sauzon à Port Louis

Dépat de Sauzon à 9h30

Mer calme, Temps agréable, Grosse pluie après 3 h de navigation, puis soleil et nuages en alternance ; le vent se lève 1 h avant l’arrivée, comme souvent.

Nous retrouvons Ar Boulig et …. Surprise, Ancolie et Chipea.

Au Briefing, sur le Ponton, devant la Charlotte, grand débat pour demain ! Concarneau ou Loctudy ? La météo annonce du vent du Nord, bon pour nous, mais de la pluie toute la journée ! 

La discussion s’éternisant sans pencher vers l’un ou l’autre, il est décidé que l’on décidera demain à la Pointe de Trévignon.

 

Lundi 11 juin 2018     de Port Louis à Concarneau

Départ 9h, tout le monde à la pêche malgré la pluie continue annoncée par la météo.

Belle mer, petit vent, voile agréable jusqu’à ce que Pierre propose, finalement, de rentrer à Concarneau.

Bonne pêche pour les baroudeurs : à 14h ….. la prise du jour : au moins 3 kg (Le Bar !) pour l’Adour  et 1 petit Bar pour Mora  … C’est la fête, Chipea organise l’apéritif sur le ponton, les équipages s’activent à la préparation du dîner collectif, cuisson des bars, sauce au beurre Nantais, cuisson des pommes de terre, courses pour compléter cette agape.

Nous nous répartissons sur la Charlotte et Bleiz Mor car à 15 c’est trop pour nos yachts !

Finalement, nous n’avons pas vu la pluie de la journée…

Puis ce sont aussi les au-revoir à La Charlotte qui redescend vers Lorient.

 

Mardi 12 juin 2018    de Concarneau à Audierne

Départ 8h de Bleiz Mor, Ar Boulig, Ancolie, Chipea et l’Adour.

Mora reste à quai.

Parti en dernier, l’Adour met le Gennakers  pour essayer de remonter la flotte et faire des photos de chaque bateau. Il y est presque arrivé mais une rafale à 16 nds le met au lof et l’oblige à rentrer le Gennakers. Dommage, il ne manquait que Chipea qui va trop vite !

 

Mercredi 13 juin 2018             d’Audierne à Camaret

Départs entre 7h et 9h en fonction du tirant d’eau de chacun, sauf pour Ar Boulig dont le moteur refuse de démarrer !

Est-ce l’inverseur ou l’hélice ou ???

Nous abandonnons ces malheureux dans le port d’Audierne avec désolation.

En route pour le Raz de Sein, à petite vitesse car il y a un fort courant. Nous le passons vers 10h30, 11h, sans encombre, dans une légère brume. Etonnant.

Arrivée à Camaret vers 15h, nous trouvons tous une place dans le vieux port, plus près de la ville.

Vers 17h30, Ar Boulig a été sorti de l’eau, …. Il a perdu son hélice avec une partie de son arbre.

Incroyable !

Le briefing à lieu sur Chipea où Hélène fait même mieux, elle nous a préparé des galettes ; chic alors. On se retrouve à 4 bateaux, dommage mais nous ne bouderons pas notre plaisir et notre chance.

 Demain, repos (enfin si l’on veut, car il est prévu ravitaillement, lessive, rangement…) mais surtout GRASSE MATINEE .

  1. Jeudi 14 juin 2018      Repos à Camaret

Nous sommes les 4 bateaux dans le vieux port, ce qui est très sympa.

La journée se déroule tranquillement, la météo change au cours de la journée et nous reprenons espoir de reprendre la mer demain. Nous verrons cela  au briefing.

Nous nous retrouvons sur Bleiz Mor pour ‘apéro et tous d’accord pour repartir demain.

Ar Boulig attend que le mécanicien commande la pièce. Les Cortial vont à l’hôtel tant que le bateau est hors de l’eau.

 

  1. Vendredi 15 juin 2018              de  Camaret à l’Aber Wrach

Départ à midi sous un soleil timide, mer à peu près calme, vent trop au près pour nous, donc grand voile et moteur.

Notre GPS étant tombé en panne, nous suivons la trace de Bleiz Mor et Navionnics sur la tablette, dans le bateau … Pas très commode pour passer la Pointe St Mathieu !

Nous apercevons Molène, toujours dans le calme, puis la mer se gonfle peu à peu en grande houle, puis nous traversons les « marmites ». Difficile de suivre Bleiz Mor qui gigote dans tous les sens !

Le moteur se met à vibrer méchamment et nous tirons de grandes algues bloquées dans le safran. Vibro-masseur gratuit, assez désagréable dans la durée mais nous espérons bon pour notre ligne …

Le temps se maintient, la visibilité est bonne et nous arrivons à l’Aber Wrach vers 19h, pour le briefing sur Ancolie.

Pierre nous donne des nouvelles d’Ar Boulig qui est toujours coincé à Audierne dans l’attente d’une hélice.

Quant à Michel, il cherche un équipier pour venir vers nous, sinon, peut-être nous rejoindra-t-il, amené par Chantal. Nous l’espérons.

Philippe et Mathy, eux se remettent de leurs ennuis de santé et envisagent de venir à notre rencontre sur le retour.

Les Baroudeurs se rétablissent petit à petit.

Ar Boulig attend la pièce que le mécano n’a pas encore commandée…

Demain, départ entre 14 et 15h.

  1. Samedi 16 juin 2018                 de l’Aber Wrach à Roscoff

Sortie à contre courant, avec un ris car rafales annoncées … Restons au moteur un moment, puis hissons la voile et retirons le ris car le vent est plutôt sympa ! Bonne journée, mais nous sentons bien que nous sommes passés au nord ; remise des pulls et des parkas chaudes. Pas trop terrible car il parait que le reste de la France est sous la pluie.

Arrivée à Roscoff avec un très fort courant.

Les Cortial font preuve d’une patience angélique …

 

  1. Dimanche 17 juin 2018                           de Roscoff à Roscoff !

Faux départ, il y a beaucoup de vent annoncé, avec une mer agitée ; Départ reporté à demain.

 

  1. Lundi 18 juin 2018 juin 2018                 de  Roscoff à Perros Guirec

Départ en fanfare à 7h du matin pour sortir du port avant l’arrivée d’un Ferry !!! J’essaie de sortir le bateau de son emplacement en marche arrière, pas de problème. Je mets la marche avant et là, le courant m’emporte sur un bateau anglais que je heurte dans un grand fracas ? Aie, aie, aie ! Les autres baroudeurs sont déjà de l’autre côté de la digue, et le bruit leur fait craindre que nous restions sur place. Mais il y a plus de peur que de mal, sauf que les anglais demandent un constat pour le trou d’épingle que j’ai fait à l’arrière de leur voilier. Ceci étant fait, nous avons juste le temps de sortir du port et de rejoindre les autres. La digestion a été lente pour moi malgré le stoïcisme de Jaïk….

Entrée dans le port entre 2 colonnes en béton avec un courant du diable.

Ar Boulig fait toujours sitting à Audierne …

 

  1. Mardi 19 juin 2018 juin 2018 de  Perros Guirec à Saint Quay Portrieux

Le brouillard était annoncé par la météo mais, heureusement, il n’est pas arrivé. Tant mieux pour nous car le GPS du bateau est en panne deuis Audierne, donc pas d’AIS non plus.Pour l’instant nous nous en sortons avec Navionnics sur l’IPad et le téléphone, mais c’est plus aléatoire.

La traversée est humide, le courant redoutable mais nous collons aux basques de Bleiz Mor pour être sûrs de ne pas chevaucher un caillou.

Mauvaise nouvelle d’Ar Boulig, l’hélice tarde à arriver …

  1. Mercredi 20 juin 2018                            de  Saint Quay Portrieux à Saint Cast

Et c’est aujourd’hui que le brouillard nous environne… Et quel Brouillard ! Pas un souffle de vent. En sortant du port nous ne voyons déjà plus les autres. Il va falloir nous débrouiller. Au bout d’1 heure, l’IPad ne charge plus ! Quand ça cloche, ça cloche à fond. Guidage avec mon téléphone. Que c’est petit !

Tension extrême, nous zigzaguons entre les casiers que nous ne voyons qu’en arrivant dessus. Quelle galère. De plus, nous nous traînons à 200

Et vers 13h45, appel du Sémaphore de St Cast qui nous demande de nous éloigner à plus de 2 miles de la côte car M. Macron est en visite jusqu’à 14h. Il ne nous manquait plus que çà ! Nous voulons bien, mais nous ne savons pas où nous sommes. Et puis nous voyons sortir du brouillard une vedette de la Gendarmerie maritime qui nous pousse vers le large ! Bon ! Et puis nous entendons le Sémaphore qui demande à la vedette de nous surveiller car ils ne savent pas ce que nous faisons…. Ils disent nous garder sous surveillance.

Et ils nous suivent jusqu’à 14h à notre petite vitesse car le moteur vibre tant qu’il peut. Vues les algues que nous traînons sur les safrans, il doit bien y en avoir sur l’hélice.

Cahin, caha, nous finissons par arriver à Saint Cast, bien fatigués. Mais il faut encore résoudre le problème des vibrations. Je plonge donc sous le bateau dans cette eau à 14° et de là, je sors des perruques d’algues ! C’est incroyable.

Jaïk arrive à se faire aider pour remettre son GPS en route, mais il n’est pas très au point et pas d’AIS. C’est déjà mieux que le téléphone…

Enfin, après une bonne douche, nous pouvons nous détendre. Rude journée !

Ar Boulig attend encore …

 

  1. Jeudi 21 juin 2018                           de  Saint Cast à Saint Malo

10 miles à parcourir, soient 2h de nav. Oui, mais quelle nav. Vent à 15 nds avec rafales à 24, mer démontée. Nous mettons un ris, les ridoirs sont toujours dans l’eau et l’écoute de génois tribord éclate ! Et ça continue..

Jaïk récupère l’écoute bâbord pour la passer à tribord.

Et nous voilà à Saint Malo, au port des Sablons.

Bleiz Mor, Ancolie et Chypea ont envie d’aller à Chausay ou à Granville, nous, nous ne bougeons plus jusqu’à dimanche. Repos, repos, repos.

Dimanche, nous repartirons vers Pornic en espérant un retour plus calme.

Pour l’instant, ravitaillement, ménage et visite de la ville.

Mauvaise nouvelle pour Ar Boulig, rien ne se passe ….

 

  1. Vendredi 22 juin 2018     de  Saint Malo à St Malo

Repos pour tout le monde et dernier jour à 4 bateaux. Demain, Bleiz Mor, Ancolie et Chypea prennent le large pour Granville.

Nous, nous allons rester 2 jours sur place afin de récupérer la fatigue des jours derniers.

Le soir, dernier briefing à 8.

Statu quo pour les Cortial … Nous pensons à eux avec compassion.

 

  1. Samedi 23 juin 2018        de  Saint Malo à St Malo

Jaïk a demandé à un bateau taxi si elle pouvait nous emmener au port Vauban ; accord est passé pour 14 h.

0 mn de traversée avec une dame charmante qui propose de nous reprendre vers 18h 30 et ne veut pas être payée pour l’aller seul !

Nous sillonnons St Malo d’abord par l’intérieur de la ville, le retour se faisant par les remparts. Puis nous rentrons à pied au port des Sablons.

Nous nous briefons pour le lendemain, la météo n’étant toujours pas très fiable.

Marie Claire et Jacques visitent les environs d’Audierne …

 

  1. Dimanche 24 juin 2018   de  Saint Malo à Cast

Nous devons retrouver Ancolie qui revient de Granville. Ils sont partis à 8h, nous à midi.

Nous nous retrouvons avec plaisir à St Cast, briefons et dinons ensemble.

Il faisait beau, il y avait beaucoup de bateaux sur l’eau.

Dans les ports, nous sommes les étrangers au milieu des Anglais, Hollandais, Belges, Allemands … Etonnant.

Les Cortial trompent le temps comme ils peuvent. Audierne n’est pas si grand ! Mais Michel a pris le départ ce matin de Pornic sur Marmouset, il compte naviguer d’une seule traite jusqu’à Audierne. Les Cortial vont enfin avoir de la visite.

 

  • Chypea Bleiz Mor           de  Saint Malo à Granville

Ancolie part aux aurores : 6h30, pour St Cast.

Chypea et Bleiz Mor font relâche pour visiter la ville, en particulier le centre historique sur son promontoire.

 

  1. Lundi 25 juin 2018            de  Cast à Saint Quay Portrieux

Départ 7h Bonne journée de navigation sous Gennakers, sans la voile. C’est parfait ! Entre le vent d’Est et le courant, nous surfons à 7 nds, 7.5 C’est pas génial tout çà ? Enfin, il faut bien avoir des compensations à la fraîcheur du vent….

Les Cortial ont eu la surprise de trouver Marmouset dans le port d’Audierne, à leur réveil ! Michel, quant à lui, récupère de sa nuit de navigation.

           

  • Chypea Bleiz Mor           de  Granville à St Cast

Nous ne pouvons malheureusement nous rendre à Chausey pour faire le mouillage prévu car les vents sont soutenus du NE et accompagnés d’une houle dans la même direction. Nous rejoignons donc St Cast.

 

 

  1. Mardi 26 juin 2018           de Saint Quay Portrieux à Perros Guirec

Départ7h.

Rebelote, sauf que nous allons trop vite (est-ce possible ???)

Du coup, nous nous mettons sur les bouées avant le port, en attendant que la mer monte.

Superbe journée.

  • Chypea Bleiz Mor           de  St Cast à Paimpol

Nous partons pour St Quay Portrieux, mais en constatant que les vents étaient favorables nous décidons de changer d’itinéraire et de rejoindre Paimpol ( sa falaise, son église et son grand pardon….).

Soirée restau et balade en ville.

 

  1. Mercredi 27 juin 2018     de Perros Guirec à Roscoff

Bonne traversée, toujours  avec un vent d’est une marée montante ; voiles en ciseaux sur nos 2 bateaux, c’est assez grisant.

Michel est parti pour Brest ; une réparation à faire.

Ar Boulig attend l’expert de l’assurance et la marée …

 

  • Chypea Bleiz Mor           de Paimpol à Tréguier

Départ de Paimpol à l’écluse de 8h30. Chypea y laisse tomber sa gaffe heureusement récupérée par un bateau voisin. Sortie par le chenal de Lastel, tour de Brehat et nous embouquons la rivière.

Petite frayeur pour Bleiz Mor quand le moteur refuse de démarrer ! Heureusement qu’il y a le commutateur qui permet de démarrer avec la batterie de service !

Le problème sera heureusement vite réglé au port : la cosse du câble négatif s’était desserrée.

Très agréable remontée du Jaudy. Port accueillant et sympathique.

 

  • Jeudi 28 juin 2018            de Roscoff à l’Aber Wrach

Départ 7h, 35 miles à parcourir, il fait beau, la mer est bonne, tout va bien.

Mais pas longtemps ! Une grosse brume se lève et nous envahit … Nous commençons à nous perdre de vue, la mer gonfle, la mer est minée de casiers et filets ; bref, vigilance maximum. Il Fait froid, humide, secoués comme des orangina, nous ne sommes pas à la fête. 

A l’approche de l’Aber Wrach, nous croisons Ancolie !!! Ils nous appellent par la radio, Jaïk ne voyait même

plus le sens du bateau sur le GPS !!! Merci Ancolie.

En arrivant, nous trouvons des places car partis tôt. Nous doublons les amarres. Le vent donne des claques à 18, 20 nds ; nous ne voulons plus bouger.

Briefing : la météo annonce le même temps, brouillard en moins. C’est décidé nous attendrons que le temps s’améliore.

Les Cortial n’ont pas froid, mais ils attendent toujours…

 

  • Chypea Bleiz Mor           à  Tréguier

Journée de relâche à Tréguier, visite de la ville et avitaillement.

 

  1. Vendredi 29 juin 2018     de l’Aber Wrach à Camaret

6h du matin, on n’entend plus le vent, le bateau ne bouge plus …Il y a même un soleil qui se lève !!!

Echange de SMS, nous prenons le départ à 7h.

Superbe navigation jusqu’à la pointe St Mathieu. Il nous reste 13 miles à parcourir à contre courant et le vent faiblit mais aussi il devient chaud. Quelle différence avec la Manche.

Nous arrivons à Camaret à 13 h, contents d’avoir pris la mer.

Michel est reparti à Audierne, soutenir le moral de nos baroudeurs esseulés.

 

  • Chypea Bleiz Mor           de Tréguier à Roscoff

Les vents n’autorisent pas un mouillage à Port Blanc (nous n’avons décidément pas de chance avec les mouillages), nous décidons par conséquent de rallier directement Roscoff.

Départ  à marée haute à 8h. A notre grande surprise nous manquons de vent à la sortie de la rivière, donc moteur. Le vent se lève en fin de matinée, mais juste dans notre arrière. Chypea continue au moteur. Bleiz mor tire des bords et croise quand l’état de la mer le permet. Le vent monte en fin de parcours.

Gallerie: