Vous êtes ici

Croisière Pornic – Boyardville 2007

Portrait de George Gloria

La flotille et les équipages :

  • Ar Boulig: Marie-Claire et Jacques
  • Tiwi: Philippe et Charly
  • L’île marine: Catherine et Joël
  • La Charlotte: Colette, Gérard, Georges, Jean-Claude ( des Sables à l’île de Ré )
  • Mon Thabor: (jusqu’à La Rochelle) Béatrice, Jean-Claude, Ulysse
  • Azulito: Jean et un équipier (s’arrêterons à l’île d’Yeu )

23 août               Pornic Port Joinville

Tous les bateaux se retrouvent à Port Joinville vers 17 heures où un ponton leur est réservé, le 

 temps est beau, le vent du nord a permis de sortir les spis.Ulysse a pêché un bar, Marie-Claire

le fait cuire dans son four , ce serait dommage de le faire au court-bouillon, il n’y a pas de 

 four sur Mon Thabor .

24 août              Port-Joinville – Port Olona  27 miles    départ : 8h15      arrivée  vers 17h15

Dès le départ de l’île d’Yeu Georges sort sa ligne et pêche un poisson, la garde est là , tous les oiseaux du voisinage arrivent, un jeune guillemot vient se prendre sur un des hameçons . Après l’avoir embarqué l’équipage de La Charlotte parvient à le libérer de l’hameçon qui est piqué dans le bec inférieur, et, l’oiseau s’envole ( voir la photo ci-dessous ).

Tiwi et La Charlotte souhaitent aller à Port Olona au lieu de Port Bourgenay. Jean-Claude arrive par le train aux Sables d’Olonne et embarque sur La Charlotte.Joël quant à lui, récupère

Catherine sur l’Ile Marine, tandis que la nièce de Charly l’attend depuis un moment sur le ponton d’accueil .Elle interroge tous les arrivants pour savoir où est son oncle et quand arrive-t-il ?

En arrivant sur les Sables d’Olonne toute une flotte fait des allers et retours devant la plage, tous les vacanciers sont sur la jetée pour nous accueillir et applaudir les ‘’Figaros ‘’qui terminent la ‘’Solitaire du Figaro’’faisant de la pub en défilant les uns derrière les autres.

25 août            Port Olona – La Rochelle          36 miles départ : 8h15  arrivée : 17 h

La veille, lors du briefing il est décidé d’aller dans le vieux port de La Rochelle. Après avoir passé le pont de l’île de Ré, la flottille se rassemble pour entrer en force dans le port de la Rochelle au cœur de la ville. Effectivement les baroudeurs sont heureux de se retrouver à couple dans ce vieux  port entre les deux tours.

Les parents d’Ulysse sont venus passer le week-end à la Rochelle, pour l’équipage du Mon Thabor la croisière se termine là.

Le port de la Rochelle est vraiment très sympathique mais les toilettes sont très éloignées, la nuit assez mouvementée pendant les vacances, avec tous ces étals sur le quai et les vacanciers qui déambulent tard le soir. Ensuite les commerçants démontent les étals, puis ce sont les jeunes qui sortent des discothèques et viennent faire un tour sur le port, pour finir la nuit c’est le nettoyage avec les éboueurs puis les balayeurs. Certains n’ont pas très bien dormis.

 

26 août             La Rochelle – Boyardville         12 miles  départ :10h30  arrivée :17h15

La navigation entre les deux ports est courte, la flottille en profite pour mouiller devant l’île d’Aix de 12h15 à16h15 . Les équipages de l’île Marine et de La Charlotte descendent à terre pour une visite rapide, l’heure d’arrivée à Boyardville est impérative.

Il faudra revenir pour faire une visite complète de cette île chargée d’histoires : Visitée plusieurs fois par Napoléon qui décide la fortification de l’île et la construction du fort Boyard en 1808. Du 12 au 15 janvier 1815 il passe à l’île d’Aix ses derniers jours sur le sol français.

A l’arrivée à Boyardville, les plus courageux vont prendre un bain à la plage qui est à proximité du port, ce sera le seul bain de la croisière,non, pas tout à fait il faut lire la suite.

27 août      Boyardville – Saint Martin de Ré    20 miles   départ : 14h10  arrivée 17h15

La journée de repos  était prévue à Boyardville, mais lors du briefing il est décidé à l’unanimi-

té de se rendre à St Martin de Ré, compte tenu de la marée, du fort coefficient, et du beau temps  qui persiste.

Les équipages font un tour à Boyardville pour faire le plein de nourritures et boissons, puis c’est le départ, après déjeuner. Le vent adonne, certains prennent un ris, les bateaux marchent bien nous arrivons vers 17h15 à St Martin, bien entendu le port est plein malgré que l’on soit lundi. Comme nous sommes quatre bateaux le port nous propose d’aller à couple tous ensemble dans le fond du port, endroit que les baroudeurs connaissent bien.

La Charlotte manœuvre en premier , fait un demi-tour pour se mettre à couple d’un bateau qui est accosté . Georges est à la barre, Colette, Gérard et Jean-Claude sont à l’avant. La manœu-

vre semble parfaite, lorsque Georges entend Gérard lui crié « Stop, arrête » il met marche arrière, le bateau s’arrête, à cet instant il voit Colette qui se tient aux filières du bateau amarré sur le quai. Bien sûr elle ne peut pas se hisser sur le bateau , est obligée de lâcher prise et tombe à l’eau, c’est son deuxième bain il n’y en aura plus d’autre pour personne. Les plaisanciers qui regardent les baroudeurs arrivés ne sont pas déçus du spectacle,ils viennent en aide à Colette, l’un d’eux déplie son échelle pour qu’elle puisse sortir de l’eau.

 

28 août           Journée de repos à Saint Martin

Le matin chaque équipier vaque à ses occupations, en fin de matinée les baroudeurs se concertent pour savoir ce que l’on fait l’après-midi. Il est décidé de visiter l’île en vélo, il n’y a que Philippe qui ne viendra pas. Jean-claude préfère louer un Solex ( il en n’a jamais fait ). Comme les baroudeurs ne font rien comme tout le monde, Charly pose ses conditions, il veut bien venir mais veut faire du tandem avec Georges, comme ils sont fâchés ( non ce n’est pas vrai ) il veut faire du tandem ‘’Tête Bêche’’voir la photo ci-après. Bien entendu les baroudeurs ne sont pas passés inaperçus entre St Martin et Ars en Ré tout de même 32 km aller et retour.

29 août              Journée de repos forcé

Le baromètre est à 1007hp, le vent est de force 6 avec rafales à 45 nœuds les baroudeurs restent au port, ils ont l’habitude cette année ( voir la croisière de Brest ).

 

30 août        St Martin en Ré – Port Joinville      61 miles   départ : 7h30  arrivée vers 19h30

De bon matin, Jean-Claude quitte La Charlotte pour prendre un car qui l’emmène à la gare de la Rochelle où il prendra un TGV pour la capitale, la flottille sort du port avant que le pont se referme.

Après 12 heures de navigation les héros sont fatigués, en arrivant au port ils sont accueillis par Jean Prieur qui est revenu à l’île d’Yeu. avec 3 ris dans la grand voile. Certains ne sont pas fatigués et ont leurs habitudes dans certains bars de Port Joinville, pour eux la nuit sera courte.

 

31 août         Port Joinville – Pornic                  Départ : 9 h45

La Charlotte rentre à la Roche-Bernard via Piriac, les autres bateaux vont sur Pornic avec un vent du nord.

A l’arrivée Jean-Claude et Daniel sont là pour les accueillir et le briefing de fin de croisière sur Monthabor fut copieux agréable et surprenant avec les fruits de mer récoltés la veille

 

Georges  G

Gallerie: