Vous êtes ici

Croisière Rochefort 2014

Portrait de Edith De Franclieu

Au départ pour la régate de La Roche Bernard, invités par l’AUP de la Roche : 3 bateaux :

  • Issélia avec Christian et Georges,
  • Marmouset avec Michel
  • L’Adour avec Jaïk et Édith

Vendredi 25 Avril 2014

Départ vers 10h de Pornic. Vent fort et mer agitée. Issélia et Marmouset caracolent au près tandis que l’Adour se fait chahuter dans un près moins serré. Rafales à 25 n !
Arrivée à la Turballe vers 18h30.
Briefing sur l’Adour. BMS pour le lendemain = Appel à la Charlotte avec Gérard et Colette, qui est à La Roche Bernard ; on ne peut pas envisager de prendre la mer demain matin. Dîner à bord, pour le reste, on verra demain.

Samedi 26 Avril

Mer très forte, rafales de 25 à 30n = Allo la Charlotte !
2 Voitures viennent nous chercher : Gérard et la femme de Roland, Président de l’AUP et nous proposent de dormir sur leurs bateaux à La Roche.
Accueil très sympa de l’AUP, avec collations en attendant le dîner.
Christian , Georges et Michel vont s’installer sur la Charlotte et Jaïk et Édith vont avec Dolly sur le Feeling de Gilles.
Très bon dîner avec petit orchestre. Jaïk discute beaucoup avec Roland et Jean-François son adjoint. Ils ne savent pas s’ils maintiennent la régate pour demain ou pas.
Rendez-vous est pris pour 9h demain matin. Ils décideront alors.
Pendant ce temps, le coup de vent bat son plein…
Personne n’a envie de veiller, nous allons donc essayer de dormir malgré le bruit du vent et l’agitation de la mer.

Dimanche 27 Avril

Mauvaise nuit ! ça a tapé, soufflé, sifflé, balancé dans tous les sens !
Contents d’aller au briefing où nous attendent des croissants…
Pluie, vent avec rafales jusqu’à 35n : la régate est annulée, les locaux nous indiquent que les bateaux ne pourront pas décoller des pontons.
Réorganisation de la journée : les baroudeurs se retrouvent sur la Charlotte où l’accueil de Gérard et Colette nous consolent et où nous partageons le déjeuner.
Vers 16h, les voitures nous ramènent à la Turballe. Mais là, c’est pire qu’à la Roche Bernard. Le BMS se termine à 21h. Alors attendons de voir ce que sera demain.

Lundi 28 Avril

Accalmie, enfin ! Après une meilleure nuit, nous partirons après le déjeuner pour l’Herbaudière.
Michel nous invite à partager la langue de bœuf que sa femme lui a concocté et nous nous régalons. Après un décollage difficile à la Turballe, le vent nous plaquait contre les pontons, nous faisons une traversée très agitée. Contents d’arriver, surtout Michel qui est seul à bord.

Mardi 29 Avril

Ar Boulig, Bleiz Mor et Tiwi nous rejoignent au niveau de l’Herbaudière avec Jacques et Marie Claire et Philippe et Mathy. Nous voilà 5 bateaux qui naviguons vers l’Île d’Yeu où la Charlotte nous rejoint et vient compléter l’escadre.
Briefing sur l’Adour ; nous sommes 13, donc « un peu » serrés ! Issélia et la Charlotte resteront à Port Joinville car Georges débarque pour 48h.

Mercredi 30 Avril

Philippe a eu des malaises cette nuit, est tombé, s’est ouvert le crâne ! Mathy l’a soigné, très inquiète. RV chez le médecin pour 14h = Tiwi reste à Yeu en attendant le diagnostic.
Ar Boulig, Bleiz Mor, Marmouset et l’Adour reprennent la mer pour Port Bourgenay. Mer calme, vent calme, moteur et soleil (enfin !) Le vent se lève un peu en fin de journée.
Breefing sur Ar Boulig, Apéro et dîner partagé.

 

Jeudi 1er Mai

Michel ne se sent pas très bien … Il s’est enrhumé il y a 2 j et n’a pas le courage de prendre une mer qui s’agite à nouveau, n’ayant pas une confiance absolue en son assistante, la barre automatique. Ar Boulig décide de rester avec lui, au cas où … L’hécatombe continue.
Bleiz Mor et l’Adour reprennent donc la mer en serrant les rangs, via La Rochelle.
Bon vent favorable, mer agitée, il fait froid malgré les prévisions de la météo qui annonçaient du soleil ! Il est un peu timide.
Passage sous le pont de Ré avec une forte houle : impressionnant. Puis direction La Rochelle par vent arrière, sous génois. Magnifique arrivée entre les tours. Un monde fou sur le port mais 2 belles places nous attendant. Belle soirée.

Ce même 1er Mai Ar Boulig et Marmouset quittent Port Bourgenay direction les Sables.
L'Adour nous prévient qu'il a pris une bonne rafale en sortant du port. Nous patientons puis direction les Sables avec un vent moyen, et tout à la voile. Nous recroisons les étudiants de l'EDHEC en pleine régate.
Soirée sur Ar Boulig.

 

Vendredi 2 Mai

Départ pour Rochefort vers midi. Remontée de la Charente sous génois et beau soleil. Superbe ! Les bateaux glissent au seul son de l’eau sur la coque ; on ne voit pas d’oiseaux mais on les entend.
Bel instant de bonheur.
Arrivés à Rochefort vers 17h, nous attendons 19h10 pour l’ouverture de l’écluse.
Nous y voilà …

Marmouset et Ar Boulig restent QuVivent les Baroudeurs et leur bonne humeur par tous les temps et en toutes circonstances.ai Garnier, Michel se repose.
Tiwy et la Charlotte : repos à Port-Joinville.
Issélia qui trépigne décide de partir vers Saint-Gilles.

Samedi 3 mai

Repos à Rochefort. Ballade au marché, à la Corderie, vers l’Hermione, mais les visites sont complètes ! Nous la verrons donc de loin. Il ne manque plus qu’une voile, le spectacle est magnifique et impressionnant.

Marmouset et Ar Boulig direction Saint-Gilles sous un bon vent, rejoints par Tiwy. Philippe va mieux avec sa kippa.
Briefing sur Tiwy et soupe de poisson en commun offert par Michel. Puis bananes flambées par Jacques. Et oui tout arrive sur Tiwy !

L'Adour et Bleiz Mor en repos à Rochefort.
Issélia quitte saint-Gilles vers L'Herbaudière.
La Charlotte quitte Port-Joinville vers l'Herbaudière.

Dimanche 4 mai

Départ de Rochefort vers Ars en Ré. Descente de la Charente au moteur et sous génois. Le vent finit par se lever et nous coupons les moteurs. Bleiz Mor en bave avec sa voile qui ne veut pas monter ni descendre. Ils font tout au winch et nous compatissons !!! Remontée tranquille vers Ars. L’Adour prend le chenal 2h après la marée basse en remontant la dérive, mais il touche le fond de temps en temps. Petite station devant l’écluse puis nous entrons dans le vieux port. Nous attendons Bleiz Mor qui n’arrive pas … et pour cause, ils sont dans le nouveau port ! Nous nous retrouvons pour le briefing et passons une bonne soirée.

L'Adour et Bleiz Mor quittent Rochefort vers Ars-en-Ré.
Marmouset part vers 8h de Saint-Gilles, direction Pornic.
Issélia: L'Herbaudière - Pornic
Tiwy et Ar Boulig restent au port de Saint-Gilles. Belle journée ensoleillée.

Lundi 5 mai

Départ 8h, direction l’Île d’Yeu. Peu de vent mais arrière, mer calme.
Restons au moteur quelque temps, puis mettons le spi tandis que Bleiz Mor se bat toujours avec sa voile. Et vive la chaussette car le vent est capricieux. Alors nous mettons la chaussette, nous ressortons le spi, remettons la chaussette, bref nous avons une activité intense par temps calme. Et dire que certains s’ennuient sur un bateau ! Arrivée à Port Joinville où nous retrouvons Ar Boulig et Tiwi qui vienne de Saint-Gilles. Philippe a toujours un pansement sur le crâne, Michel est rentré à Pornic aujourd’hui, le Charlotte et Issélia sont également rentrés. La croisière se reconstitue un peu pour la dernière étape vers Pornic.
Briefing sur Ar Boulig

Mardi 6 mai

Port-Joinville Pornic pour Ar Boulig, Tiwy, Bleiz Mor et l'Adour.
Nous rentrons avec un bon vent, une belle mer et du soleil. Rien à voir avec le début de la croisière. Arrivés au port nous nous retrouvons chez Bernie pour échanger nos impressions, ce qui n’est pas évident car 2 musiciens veulent absolument nous charmer de leurs instruments, ce qui étouffe nos voix ! Mais quels bons moments nous avons passés ensemble.

Vivent les Baroudeurs et leur bonne humeur par tous les temps et en toutes circonstances.

 

Gallerie: